Chemours.com

Fluide frigorigène automobile Opteon™ YF (R-1234yf)

Un nouveau fluide frigorigène pour une climatisation mobile durable

Le fluide frigorigène Opteon™ YF a les mêmes capacités de refroidissement que HFC-134a dans les systèmes de climatisation automobile, mais son potentiel de réchauffement du globe (PRG) est bien plus faible.

La différence réside dans les réactions chimiques. Les systèmes traditionnels de climatisation automobile (AC) utilisent des fluides frigorigènes à base d’hydrofluorocarbones (HFC), qui sont constitués d’atomes d’hydrogène, de fluor et de carbone reliés par des simples liaisons. Opteon™ YF (R-1234yf) est un fluide frigorigène à base d’hydrofluorooléfine (HFO) qui possède les mêmes éléments chimiques mais comporte une double liaison dans l’un des groupes d’atomes de carbone.

Cette double liaison fait une grande différence. Le PRG du fluide frigorigène HFC-134a est de 1 300 contre < 1 pour Opteon™ YF. Alors que les HFC peuvent rester dans l’atmosphère pendant des années, la durée de vie du fluide frigorigène Opteon™ YF se mesure en jours seulement.

Caractéristiques et avantages

Avec son PRG faible et ses excellentes performances de refroidissement, Opteon™ YF est idéalement placé parmi les meilleurs fluides frigorigènes de nouvelle génération pour les applications de climatisation mobile.

Le fluide frigorigène automobile Opteon™ YF (R-1234yf) répond déjà aux réglementations mondiales pour des fluides frigorigènes à PRG plus faible. Il offre l’équilibre idéal entre les propriétés et les performances, y compris :

  • D’excellentes propriétés environnementales
  • Un potentiel d’appauvrissement de la couche d’ozone (ODP) nul et un PRG très faible
  • Des propriétés thermodynamiques comparables à celles du HFC-134a
  • Un rendement énergétique et une capacité similaires à ceux du HFC-134a

Opteon™ YF est légèrement inflammable avec une classe de sécurité ASHRAE A2L. Il s’enflamme difficilement et présente une propagation lente des flammes (1,5 cm/s). Sa toxicité a été évaluée par des laboratoires indépendants et elle se révèle similaire à celle du HFC-134a.