Chemours.com

OUVRIR LA VOIE À LA DÉCARBONATION

LES GAZ FLUORÉS JOUENT UN RÔLE ESSENTIEL POUR LA RÉDUCTION DES ÉMISSIONS ET LA RÉALISATION DES OBJECTIFS CLIMATIQUES.

La lutte contre le changement climatique nécessite un changement fondamental dans la manière dont nous produisons et utilisons l’énergie. Cela signifie moins compter sur le charbon, le pétrole et le gaz naturel pour alimenter la société et davantage sur les ressources renouvelables comme l’éolien et le solaire. Cela signifie également l’électrification du chauffage et du refroidissement (par exemple, le remplacement des chaudières à gaz par des pompes à chaleur à haut rendement) et des progrès continus pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire la consommation d’énergies non renouvelables.

Les gaz fluorés offrent une solution sûre, fiable et efficace pour le déploiement de pompes à chaleur domestiques. 

Efficacité énergétique et impact climatique

Les gaz fluorés offrent des performances et une efficacité énergétique supérieures dans toutes les applications et tous les climats, ce qui les rend essentiels pour créer une économie décarbonée et permettre une transition rapide vers une énergie propre. Les fluides frigorigènes dits « naturels » ne sont tout simplement pas à la hauteur. Bien qu’ils aient un faible potentiel de réchauffement global (PRG), leur relative inefficacité et leurs mauvaises caractéristiques thermiques entraînent dans de nombreux cas une augmentation de la consommation d’énergie. Cette dernière se traduit par une augmentation des émissions de CO₂, ce qui accélère encore le réchauffement de la planète.

Et les pièges des fluides dits « naturels » ne s’arrêtent pas là ! Les systèmes au CO₂ sont notoirement complexes, les systèmes à l’ammoniac ont des exigences supplémentaires en matière d’atténuation des risques et les systèmes à hydrocarbures ont des problèmes d’évolutivité en raison de leur inflammabilité et des limites de taille de charge. Ces inconvénients nécessitent plus de ressources et plus d’énergie, ce qui entraîne un niveau élevé d’émissions « indirectes ».

Un rapport du PNUE de 2018 a montré que plus de 80 % de l’impact des systèmes de réfrigération sur le réchauffement climatique est associé aux émissions indirectes générées lors de la production d’électricité utilisée pour faire fonctionner les équipements.

Un allié bienvenu

Dotés d’un PRG faible à ultra faible et d’une excellente efficacité énergétique, les gaz fluorés et fluides spéciaux d’aujourd’hui sont un allié bienvenu dans les efforts visant à décarboner l’économie et à ralentir le changement climatique. Les gaz fluorés sont indispensables pour soutenir l’électrification rapide du chauffage et du refroidissement grâce aux technologies de pompe à chaleur. (Bien que les fluides dits « naturels » puissent être utilisés dans les pompes à chaleur, leurs limites de performance annulent leurs avantages.)

Les pompes à chaleur optimisées pour le gaz fluoré R-454C à faible PRG ont produit 22 % moins d’émissions que les systèmes standard au propane (R-290). 

Les gaz fluorés et les fluides spéciaux sont également essentiels au progrès d’innombrables autres applications modernes, allant des pompes à chaleur à autonomie prolongée pour les véhicules électriques jusqu’aux systèmes de refroidissement par immersion à haut rendement pour les centres de données.